• Pâte 250 gr de farine 1 œuf 125 gr de beurre 1décilitre de lait 10 gr de levure du boulanger 10 gr de sucre 1 pincée de sel La garniture. 125 gr de vergeoise blonde 2 jaunes d’œufs 4 cuillères à soupe de lait 30 gr de beurre ---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------- Délayer la levure dans le lait à peine tiède légèrement sucré et laisser reposer. Dans un récipient placer la farine+ le beurre mou coupé en morceaux+ l’œuf et une pincée de sel. Ajouter la levure délayée et amalgamer le tout du bout des doigts pour former une boule de pâte.(te rajoute de l'farine chi cha colle) Laisser lever 1h (au tiède ) et placer la pâte dans un moule .(eune tourtière !!) ne pas oublier de beurrer le moule et le fariner) Laisser lever pendant 2 heures pour qu'elle double de volume. Sur la tarte levée répartir la vergeoise. mélanger les 2 jaunes d'œufs et le lait et verser sur le sucre. parsemer les noisettes de beurre à la surface et faire cuire 20 mn à four préchauffé à 180 °

      ma-recette-preferee-de-la-tarte-au-chuc_4221880-L


    votre commentaire
  • RECETTES 
    recettes-chti-entete


    votre commentaire
  • .


    votre commentaire
  • Le blog de Marjorie 


    votre commentaire
  • recettes 


    votre commentaire
  • .   

     


    votre commentaire
  •  

    Actualité Région

    <header style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: Verdana, 'DejaVu Sans', 'Bitstream Vera Sans', Geneva, sans-serif; line-height: 18px; vertical-align: baseline; color: rgb(42, 42, 42);">

    Où l'on savoure les gâteaux de nos grands-mères

    </header>

    PUBLIÉ LE 25/12/2010 À 18H35

    Chaque Noël, les Boulonnais préparent le plum-pudding. Un vieux dessert hérité de nos grands-mères. Avec Léone, Simone, Françoise, Julia, petit tour d'horizon (non exhaustif !) de ces gâteaux de grands-mères au délicieux parfum d'enfance.

    <figure style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: Verdana, 'DejaVu Sans', 'Bitstream Vera Sans', Geneva, sans-serif; line-height: 18px; vertical-align: baseline; clear: both; color: rgb(42, 42, 42);">

    Où l'on savoure les gâteaux de nos grands-mères<figcaption style="margin: 0px; padding: 0px; border: 0px; font-family: inherit; font-size: inherit; font-style: inherit; font-variant: inherit; line-height: inherit; vertical-align: baseline; position: absolute; background-color: rgba(0, 87, 122, 0.701961); width: 300px; bottom: 0px; left: 0px;">Chaque Noël, les Boulonnais préparent le plum-pudding. Un vieux dessert hérité de nos grands-mères. Avec Léone, Simone, Françoise, Julia, petit tour d'horizon (non exhaustif !) de ces gâteaux de grands-mères au délicieux parfum d'enfance.</figcaption>
    </figure>

     

    LA TARTE AU SUCRE DE LÉONE

    • Pour six tartes ! Un paquet de sucre vanillé, 250 g de beurre, 1 kg de farine, un peu de sel, un paquet de levure de boulanger, 12 jaunes d'oeufs, 5/6 cuillères à soupe d'huile. Faire fondre le beurre. Verser un peu de farine dans un saladier et creuser un trou au centre. Y incorporer le beurre fondu et les jaunes d'oeufs. Mélanger.

    Verser la pincée de sel et le sucre vanillé (au milieu). Mettre la levure dans un verre d'eau, la laisser légèrement fondre pour que ça mousse et l'incorporer au mélange. Mélanger en incorporant le reste de farine peu à peu jusqu'à ce que la pâte ne colle plus. Beurrer une platine (tourtière).

    Réaliser des boules de 260 à 270 g. Laisser reposer (20 mn) : elles doivent gonfler légèrement. Étaler la pâte. Répartir la cassonade ou le sucre. Ajouter de la crème fraîche. Enfourner (200 C°) 20 mn.

    .

     

    « La recette me vient de mes parents. J'aidais ma mère à les faire, on les enfournait dans un four au feu de bois. On tournait la tarte au sucre doucement et régulièrement pour qu'elle cuise peu à peu. Aujourd'hui, j'en fais un peu moins souvent mais toujours par dix ou douzaine. » Léone, 75 ans, de Hargnies

    .

    LE PLUM-PUDDING DE SIMONE

    • Les ingrédients (*). 500 g de gras de veau finement haché, 500 g de farine, 2 oeufs, trois sortes de raisins secs, des pruneaux,250 g de fruits confits en petits morceaux, 3 tartines de mie de pain rassi à émietter, un verre de rhum, 4 épices, 1 noix de muscade, de la cannelle, du sel, 1 sachet de levure, 250 g de vergeoise.

     

    • Préparation (la veille de la cuisson). Bien mélanger les ingrédients. Puis former une boule et la pétrir une 1/2 heure. Elle ne doit pas craqueler. L'enrober de farine. La cuisson : enserrer le plum dans un torchon, le nouer et plonger le plum dans un grand volume d'eau bouillante en prenant soin de garder le noeud hors de l'eau (lier la ficelle du noeud aux anses du pot). Compter 4 heures de cuisson. Libérer le plum du torchon. Le couper en quatre, saupoudrer de sucre et l'arroser généreusement de rhum chaud. Le faire flamber en soulevant partout avec une cuillère.

    • La sauce. Faire fondre une noix de beurre. Ajoutez une cuillère à dessert de farine. Délayer avec un peu d'eau. Ajouter de la vergeoise brune. Faire bouillir. Puis ajouter une bonne rasade de rhum et faire chauffer mais sans faire bouillir ! (*) Pour une dizaine de personnes minimum.

    .

     

    « Chaque Noël, je prépare un plum-pudding. Je tiens la recette de ma grand-mère Simone, qui la tenait de sa mère. Dans le Boulonnais, chaque famille a la sienne. C'est comme un trésor. Le "plum" a embaumé tous mes Noëls d'une chaude odeur de rhum. Enfant, je courais avec ma soeur éteindre la lumière quand mémé arrivait de la cuisine avec le plum, tout chaud sorti du torchon, pour le flamber. Elle craquait l'allumette et on tendait notre assiette à la lumière des petites flammes bleues qui jaillissaient du gâteau. Aujourd'hui, ce sont mes nièces qui courent éteindre la lumière et moi qui craque l'allumette. » Sophie, 37 ans, de Bellebrune

    .

     

     

    LES GAUFRES DE JULIA

    • La pâte (pour 60 gaufres). 1 kg de farine, 6 oeufs, 250 g de beurre, 25 cl de lait, 2 cubes de levure de boulanger. Faire fermenter la levure dans un bol avec une demi-cuillère à café de cassonade et la recouvrir avec du lait. Faire fondre le beurre avec les 25 cl de lait. Ne pas faire bouillir ! Dans un saladier, mettre la farine et faire un trou au centre. Ajouter les oeufs entiers. Mélanger puis ajouter le mélange tiède du beurre et du lait. Pétrir à la main. Ajouter la levure fermentée (mousseuse). Pétrir à nouveau jusqu'à obtenir une pâte homogène, non collante. Laisser reposer pendant 1 h 30, recouvert d'un linge, près du feu.

    • Le fourrage. 250 g de beurre, 750 g de vergeoise. Faire fondre légèrement le beurre et y mélanger la vergeoise. Avec la pâte qui doit maintenant être gonflée, préparer des petits rouleaux puis cuire avec un fer à gaufre (« petits trous à l'ancienne »). Cuire une face puis l'autre (feu à gaz nécessaire). Dès qu'une gaufre est cuite, la fourrer immédiatement. Puis mettre un poids dessus pour qu'elle colle bien.

    .

     

    « C'est une recette de ma grand-mère Julia. Elle avait deux passions : les gaufres et les flans ! Elle nous préparait tout le temps des gaufres à la vergeoise pour le Nouvel an. Un peu comme un cadeau de Noël. Elle en offrait aussi à toutes les personnes qui venaient l'étrenner. J'ai repris le flambeau depuis mon mariage : mes enfants, mes petits-enfants et mes arrière petits-enfants en profitent ! » Nicole, de Sailly-Lez-Lannoy

    .

     

    LE PATROUILLARD DE MARGUERITE

    • Les ingrédients. 350 g de farine, 175 g de margarine, un oeuf, de la levure de boulanger, 4 à 5 belles pommes boskoop.

    • La préparation. Verser tous les ingrédients dans une jatte. Pétrir à la main, malaxer jusqu'à ce qu'une boule consistante se forme. Éplucher les pommes, « obligatoirement des boskoop, sinon le goût n'est pas le même ». Après, beurrer une tourtière et faire deux disques avec la pâte. Remplir avec les pommes, couvrir avec le deuxième disque et on referme les bords. Saupoudrer de sucre. Une demi-heure à peine au four à 200 C°. C'est prêt quand le sucre se caramélise. « Servi tiède, c'est encore meilleur ».

    .

     

    « J'ai découvert le patrouillard avec la grand-mère de mon mari, Marguerite, une mamie à l'ancienne qui adorait faire des gâteaux pour la famille. Elle en préparait toujours au minimum cinq ou six, qu'elles couvraient d'un torchon et glisssaient sous ses armoires et ses buffets... Elles les sortaient de dessous les meubles, au fur et à mesure que ses enfants passaient. Elle m'a donné sa recette et aujourd'hui, c'est moi qui prépare les patrouillards avec mes enfants. » Catherine, de Berck

    .

     

     

    LA TARTE À GROS BORDS DE MÉMÉ DE RUITZ

    Les ingrédients. La pâte : 150 g de farine, 50 g de beurre, 50 g de sucre, 10 g de levure de boulanger, 1 oeuf, 2 cuillères de crème fraîche. La crème : 1 l de lait entier, 2 oeufs, 50 g de farine, 100 g de sucre, 1 jaune d'oeuf (pour dorer les bords).

    La pâte. Mettre la farine (et une pincée de sel) dans un récipient, faire un puits. Délayer la levure dans un peu d'eau tiède. Faire ramollir le beurre. Battre les oeufs et les incorporer à la farine. Ajouter le beurre fondu, la crème fraîche, puis la levure délayée. Laisser lever au sec entre 20 et 22 C°. Quand la pâte est levée, la battre à nouveau et la laisser lever. Passer au rouleau, la mettre dans une tourtière. La crème. Faire chauffer le lait. Réserver 25 cl pour délayer la farine. Mélanger farine, oeufs et sucre. Ajouter le tout au lait, porter à ébullition et faire cuire à feu doux 5 mn. Étaler la crème sur la pâte, ajouter les pruneaux, enfourner 35 mn (200 C°).

    .

    « Même si je suis sa recette, je ne réussis jamais la tarte à gros bords comme ma belle-mère, mémé de Ruitz (Françoise). Maman la faisait très bien aussi. C'est vraiment la tarte que l'on fait aux mariages, communions, à Noël. » Chantal, d'Haillicourt

    La Voix du Nord


    votre commentaire
  • Recettes NORD PAS DE CALAIS 


    votre commentaire
  • Couilles suisse La recette :
    Ingrédients : 1kg de farine, 4 oeufs, 100g de beurre, 75g de levure fraîche, cassonade blonde, beurre fondu.

    Préparation : mettre la farine dans un plat, y creuser une fontaine. Délayer la levure dans un peu d'eau tiède, avec un peu de sucre. La verser dans la fontaine. Ajouter les oeufs entiers. Mélanger du bout des doigts tout en ajoutant peu à peu la farine et le beurre fondu. Quand la boule de pâte est bien homogène, couvrir et laisser lever au chaud pendant une heure.

    Ensuite, retravailler la pâte pour confectionner des petites boules. Laisser de nouveau lever pendant une petite heure.

    Faire bouillir de l'eau légèrement salée dans une casserole assez large. Y plonger trois ou quatre boules. Laisser cuire trois, quatre minutes, les retourner à l'aide d'une écumoire puis laisser encore cuire quelques instants. Dès qu'elles remontent à la surface, c'est cuit.

    Servir parsemé de cassonade et arrosé de beurre fondu.


    votre commentaire
  • Recettes 


    votre commentaire
  • .

     


    votre commentaire
  • .recettes du Nord 


    votre commentaire
  • tarte au sucretarte au chuc !! 


    votre commentaire
  •  

     Les recettes régionales du Nord 

     

    recettes 


    votre commentaire
  • Recettes NORD PAS DE CALAIS

     

    Recettes 

     


    votre commentaire
  • autre recette  couilles de suisse 


    votre commentaire
  • La recette.    Bon appéit. 


    votre commentaire