• votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • .Celle-là, elle est mignonne !

      Pas de racisme et pourtant il y a de la couleur, c’est toute la différence !!!

    Un couple s'arrête devant un tableau exposé lors d'un vernissage
      sur lequel sont dessinés trois hommes très noirs, nus, assis dans un parc.
     

    Deux ont le pénis noir et le troisième a le pénis rose.
      
    Le couple regarde le tableau d'un air embarrassé.
      
    L'artiste s'approche du couple :
      
    - Puis-je vous aider ? Je suis l'auteur de ce tableau !
      
    - Nous aimons beaucoup votre peinture,
        mais nous ne comprenons pas pourquoi il représente trois Africains sur un banc.
        En plus, celui du milieu a un pénis rose, alors que les deux autres ont le pénis noir !

      
    - Ce ne sont pas des Africains,
        ce sont des mineurs de fond,
        et celui du milieu est rentré déjeuner chez lui !


    votre commentaire

  • votre commentaire
  • Lire la suite...


    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Ch'est pas d' l'amour cha ?
    Deux tiotes vieilles se croisent dans la rue 
    - Commint te vas philo ?
    > > > > 
    - Oh ! J'n'ai pas l' moral... J' viens d' perdre min mari !
    - Ah ban ! Qu'est-ch' qui ch'est passé ?

    - J' l' ai invoyé dins l' gardin chercher des carottes et 
    des porions pour faire eul soupe et y a été pris d' malaise. 
    J' ai app'lé les s'cours, quind y sont arrivés, y'étos déjà mort. eune crise cardiaque...
    Qu'o qu' t' as fait alors ?

    Des pâtes... !!!


    votre commentaire
  • Histoire Belge


    votre commentaire
  • Cafougnette 

     Histoire en ch'ti (Cafougnette)

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire
  • >  Nénesse viens ichi ! ! ! Viens ichi tout t'suite ! ! !> > > > > – Ouais p'pa !
    > > > – Nénesse, quess que ch'est que ch'travale ! J'viens d'trouver tin carnet d'notes scolaires su tin bureau ? Mais qu'est c'qui ch'passe ?

    – Mais pap...                  
    > > > – Tais teu quin j'parle ! Malpoli, zéro in orthographe !

    – Papa ch...

    – Tais teu quin j'te parle ! Mais qu'est c'qui s'passe ? Deux in calcul ! zéro in histoire ! Zéro in géographie, mais qu'est c'qui s'passe ? Té fais eune collection d'zéros ?

    – Pap...

    – Tais teu quin j'te parle ! Deux in rédaction : Un point pour l'encre un point pour l'papier ! Bravo 

    – Papa ch'est...

    – Tais teu j'té dis... Té pal'ras quin qu'j'arai fini ! Malpoli ! J'continue ! J'lis : N'apprends pas ses leçons ! Fait l'imbécile en classe ! Se prend pour la malice incarnée. Court plus souvent après les filles qu'après l'relais au terrain de sport ! Mais qu'est c'qui s'passe ? T'as invie eu'd faire mourir eut'mère ? Ou quoi ? Et là ?               et là ? Alors là : ch'est l'cerisse sur eul Macdo : "Va être renvoyé de l'école s'il continue de montrer la partie la plus charnue de son anatomie pour faire rigoler toute la classe pendant les cours d'éducation sexuelle ! "

    – Mais qu'est c'qui spasse ? Qu'est c'que ch'est, mais qu'est c'que ch'est que ch'travale ? Té peux m'espliquer : Qu'est c'que t'as à réponte à cha ? Hein ? T'as invie d'eul faire mourir eut' paufe mèr' ?

    – Papa ! Té m'laiches pas parler, ch'est pas l'mien d'carnet d'notes, ch'est l'tien qu'j'ai rtrouvé hier, in ringeant l'guernier, avec maman 


    votre commentaire
  •  

    - Quel est l'âge du papa ? 
    - Ben, j'sais deja pas sin nom, alors eu s'n'age..?


    - Votre enfant, vous l'avez allaité ? 
    - Nan. J'l'ai eu l'hiver.


    - J'ai ete operée d'eune hernie. 
    - De quel côté? 
    - Du côté d'LENS.


    - Vous allez reconnaître l'enfant, Monsieur ? 
    - Ben... J'in sais rin.... J'l'ai jamais vu.


    - Vous etes réglée comment ? 
    - Toudis par chèque, docteur.


    - Euch s'us enceinte. 
    - De combien ? 
    - Ben... seulemin d'min mari


    Une patiente de 26 ans vient d'avoir son 6eme enfant. Le medecin lui demande si elle utilise un moyen de contraception. 
    - J'aime pas preinde des cachets... In fait l' coyote impromptu, cha marche bien !


    - Madame qu'est-ce qui vous amene ? 
    - Ben, ch'bus ???

    - Vous avez une contraception ? 
    - Ben...J' mets parfois deux maronnes.


    - Nom du père ? 
    - Nanar. 
    - Nanar comment ? 
    - ?????...?????????????? 
    - Bon votre adresse ? 
    - C'est facile, vous sortez su' le rond point, vous prenez l'rue in face, ch'est a droite, l' maison du coin avec le gros quien. C'est juste a cote qu'y a Nanar.


    L'interne de garde aux urgences decroche le telephone. Au bout du fil, un mari affolé : 
    - Docteur, elle a mal, elle a des contractions horrippes, elle vient d'perdre les eaux, elle a mal, très mal et... 
    - Calmez-vous Monsieur, vous... 
    - OUI, mais elle a vraiment très mal, qu'o che que j'dos faire ? 
    - Vous gardez votre calme et vous venez ! 
    - Oui, oui d'accord, d'accord....EUH... J'amène m'femme ??????


    - Madame, je vous donne votre date de césarienne..... Voyons, le 4 septembre, ca vous va ? 
    - Oui... Euh....et ch' bébé... Je l'aurai le même jour ?

     
     
     

    votre commentaire
  • Timps d'brin !


    votre commentaire
  • La région Nord-Pas-de-Calais, le héros des histoires drôles s'appelle en général Cafougnette. C'est Jules Mousseron, poète et mineur à Denain, qui a créé ce personnage. 
    > > > > > > > > > > > > > Après sa mort, en 1943, les gens de la région ont intégré le personnage de Cafougnette dans leur folklore.  
    > > > > > > > > > > > > >  Prenez le temps de les lire, elles sont toutes excellentes !
    • Ché Cafougnette qui suit le convoi d'un enterremint. Un de ses camarate vient l’arjointe et li dit :
      > > > > > > > > > > > > >  Alors Cafougnette ! J'ai chu que t'femme, cha n'allot pas tros fort ! Commint qu'all'va ? 
      > > > > > > > > > > > > > Et Cafougnette, montrant ch’corbillard :
      > > > > > > > > > > > > >  bin comme té vos... Tout duch'mint ! 
      > > > > > > > > > > > > >  
    • Ché Cafougnette y’est en train d’sculpter unne statue de Sainte-Barbe.
      > > > > > > > > > > > > >  Un de ses camarades y s'approche et l’regarde faire.
      > > > > > > > > > > > > >  - Ch'est du boulot, hein ?
      > > > > > > > > > > > > >  - Mais nan, innochint, ch'est du chêne ! 
      > > > > > > > > > > > > > 
    • Ché Cafougnette qui rinte à s’baraque avec deux pneus de voiture. S’femme elle li dit :
      > > > > > > > > > > > > > - T'es pas malate ! A quo qu'cha sert d'rapporter des pneus à l'mason ! In n'a même pas d'carette !
      > > > > > > > > > > > > > - Et alors ? Ti t'es mets bin un soutien-gorche !  
    • Ché Cafougnette qui é victime d'un éboulemint au fond de la mine : y’est prisonnier d’un l’galerie avec un camarate.- Té connos inne prière, ti ?
      > > > > > > > > > > > > > - Nan, j'n'in connos point ! 
      > > > > > > > > > > > > > Cafougnette insiste :
      > > > > > > > > > > > > >  - T'allos pas à l'églisse pou t'communion ?
      > > > > > > > > > > > > >  - Nan !
      > > > > > > > > > > > > >  - Té n'vos pas qu'in va mourir ichi ! Faudrot faire quett'cosse ed'religieux, comme in faijo à l'églisse !
      > > > > > > > > > > > > >  - J'ai inne idée... in va faire inne quête ! 
      > > > > > > > > > > > > > 
    •  Ché unne institutrice qui est invoyée din unne école din l’quelle ché jonnes y ont un langache patois prononché.
      > > > > > > > > > > > > >  L'institutrice l’comminche :
      > > > > > > > > > > > > >  - Bon, les enfants, vous allez me dire ce que vous avez eu comme cadeau de Noël.
      > > > > > > > > > > > > >  Un premier jonne lève s’main et y dit :
      > > > > > > > > > > > > >  - Mi, à Noël, j'ai eu inne poupée qui piche et qui cante.
      > > > > > > > > > > > > >  - On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi, à Noël, j'ai eu une poupée qui fait pipi et qui chante".
      > > > > > > > > > > > > > Un autre jonne lève s’main et y dit :
      > > > > > > > > > > > > >  - Mi, à Noël, j'ai eu inne carette qui fonche à toute barzingue
      > > > > > > > > > > > > >  - On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi, à Noël, j'ai eu une voiture qui roule à toute allure".
      > > > > > > > > > > > > > Et là y’a tiot Cafougnette qui lève s’main et qui dit:
      > > > > > > > > > > > > >  - bin Mi, à Noël, j'ai eu in vélo.
      > > > > > > > > > > > > >  - C'est très bien, dit l'institutrice, et un beau ?
      > > > > > > > > > > > > >  - Nan, in fer. 
      > > > > > > > > > > > > > 
    • Ché ch’tiot Cafougnette qui discute avec un camarate din l’cour d’école.
      > > > > > > > > > > > > >  - T'as d'mindé quoi, ti, à ch'Père Noël ?
      > > > > > > > > > > > > >  - Mi, j'ai d'mindé un train électrique, et ti ?
      > > > > > > > > > > > > >  - Mi, j'ai d'mindé des tampax !
      > > > > > > > > > > > > >  - Quo qu'ch'est qu'cha ?
      > > > > > > > > > > > > >  - J'n'in sais rien ! Mais té vos avec cha, té peux faire du vélo, du bidet, de l'gym et pis nager à l'piscine !!!   

    • > > > > > > > > > > > > >  Ché Cafougnette qui s’rind au commissariat et qui dit:
      > > > > > > > > > > > > >  - M’sieur l'commissaire, ch’cro qu’em'femme all' a disparu !
      > > > > > > > > > > > > >  - Depuis combien de temps ?
      > > > > > > > > > > > > >  - bin cha va bétôt faire un an !
      > > > > > > > > > > > > >  - Et c'est seulement maintenant que vous venez signaler sa disparition ?
      > > > > > > > > > > > > >  - Bin, j'osos pas l'croire !   
    •   
    • Ché l’femme à Cafougnette qui va chez l’médecin toutes les semaines.
      > > > > > > > > > > > > >  - Docteur, j'cros qu'min coeur i bat trop vite ! Docteur, j'cros qu'mes boïaux i sont loïés ! Docteur, j'cros que j'vas pas passer l'hiver !
      > > > > > > > > > > > > >  À chaque fo, ch’médecin y la rassure. Puis il ne vo pus pendant six mois.
      > > > > > > > > > > > > > Un jour, elle arre vient din sin cabinet.
      > > > > > > > > > > > > >  - Ah ! ça fait longtemps que je ne vous avais pas vue !
      > > > > > > > > > > > > >  - J'n'ai pas pu v'nir ! J'ai été malate !  

    • > > > > > > > > > > > > >  À l'école, l'instituteur y deminde à tiot Cafougnette d'aller ch’tableau pour corriger un problème :
      > > > > > > > > > > > > >  - Ton père achète 10 litres de vin à 1,50 le litre. Combien ça lui fait ?
      > > > > > > > > > > > > >  - Oh, avec min père, cha li fait 2 jours 

    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • Nom de ville amusant.changeons un peu de sujet:


    votre commentaire
  • Allez !! chelle là j'l'armont'


    votre commentaire
  • Dans la région Nord-Pas -de-Calais, le héros des histoires drôles s'appelle en général Cafougnette. C'est Jules Mousseron, poète et mineur à Denain (près de Valenciennes 59), qui a créé ce personnage. Après sa mort, en 1943, les gens de la région ont intégré le personnage de Cafougnette dans leur folklore.

    > > ------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

    > > Cafougnette suit le convoi d'un enterrement. Un de ses amis vient le rejoindre et dit :

    > > - Alors Cafougnette ! J'ai chu que t'femme, cha n'allot pas tros fort ! Commint qu'all'va ?

    > > Et Cafougnette, montrant le corbillard :

    > > - Comme té vos... Tout duch'mint !

    > > -------------------------------------------

    > > Cafougnette rentre chez lui avec deux pneus de voiture. Sa femme lui dit :

    > > - T'es pas malate ! A quo qu'cha sert d'rapporter des pneus à l'mason ! In n'a même pas d'carette !

    > > - Et alors ? Ti t'as bin un soutien-gorche !

    > > ----------------------------------------------------

    > > Cafougnette est victime d'un éboulement au fond de la mine : il est prisonnier dans une galerie avec un camarade.

    > > - Té connos inne prière, ti ?

    > > - Nan, j'n'in connos point !

    > > Cafougnette insiste :

    > > - T'allos pas à l'égliche pou t'communion ?

    > > - Nan !

    > > - Té n'vos pas qu'in va mourir ichi ! Faudrot faire quett'cosse ed'religieux, comme in fait à l'égliche !

    > > - J'ai inne idée... in va faire inne quête !

    > > -----------------------------------------------------

    > > Cafougnette est en train de sculpter une statue de Sainte-Barbe.

    > > Un de ses camarades s'approche et le regarde faire.

    > > - Ch'est du boulot, hein ?

    > > - Mais nan, innochint, ch'est du quêne !

    > > --------------------------------------------------------------------

    > > C'est une institutrice qui est envoyée dans une école dans laquelle les enfants ont un langage patois prononcé.

    > > L'institutrice commence :

    > > - Bon, les enfants, vous allez me dire ce que vous avez eu comme cadeau de Noël.

    > > Un premier enfant lève la main et dit :

    > > - Mi, à Noël, j'ai eu inne poupée qui piche et qui cante.

    > > - On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi, à Noël, j'ai eu une poupée qui fait pipi et qui chante".

    > > Un autre enfant lève la main et dit :

    > > - Mi, à Noël, j'ai eu inne carette qui fonche à toute berzingue

    > > - On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi, à Noël, j'ai eu une voiture qui roule à toute allure".

    > > Un troisième lève la main et dit:

    > > - Mi, à Noël, j'ai eu in vélo.

    > > - C'est très bien, dit l'institutrice, et un beau ?

    > > - Nin, in fer

    > > --------------------------------------------------------------

    > > Le petit Cafougnette discute avec un copain dans la cour de l'école.

    > > - T'as d'mindé quoi, ti, à ch'Père Noël ?

    > > - Mi, j'ai d'mindé un train électrique, et ti ?

    > > - Mi, j'ai d'mindé des tampax !

    > > - Quo qu'ch'est qu'cha ?

    > > - J'n'in sais rien ! Mais avec cha, té peux faire du vélo, du bidet, de l'gym et pis nager à l'piscine !

    > > -----------------------------------------------

    > > Cafougnette se rend au commissariat et déclare :

    > > - Monsieur l'commissaire, em'femme all' a disparu !

    > > - Depuis combien de temps ?

    > > - Cha va bétôt faire un an !

    > > - Et c'est seulement maintenant que vous venez signaler sa disparition ?

    > > - Bin, j'osos pas l'croire !

    > > --------------------------------------------------------------------------

    > > Madame Cafougnette va chez le médecin toutes les semaines.

    > > - Docteur, j'cros qu'min coeur i bat trop vite !

    > > Docteur, j'cros qu'mes boïaux i sont loïés !

    > > Docteur, j'cros que j'vas pas passer l'hiver !

    > > À chaque fois, le médecin la rassure. Puis il ne la voit plus pendant six mois.

    > > Un jour, elle réapparaît dans son cabinet.

    > > - Ah ! Ch'a fait longtimps que je ne vous avais pas vue !

    > > - J'n'ai pas pu v'nir ! J'ai été malate !

    > > ----------------------------------------------------------

    > > À l'école, l'instituteur demande au petit Cafougnette d'aller au tableau pour corriger un problème :

    > > - Ton père achète 10 litres de vin à 1,50¤ le litre. Combien ça lui fait ?

    > > - Oh, avec min père, cha li fait 2 jours !


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique