•   
     sexualité au BAC ... au secours !!!
     
      Des perles...toujours des perles. Bon weekend
    > > > > > b> > > > La sexualité
     
    Il faut des préliminaires car on n’entre pas dans la femme comme dans un moulin (Vanessa, 17 ans, élève de terminale)
    (Elle a tout compris elle …)
     
    Organes féminins
    Les femmes aspirent le sperme avec leurs trompes.
    (Mais bien sûr)
     
    Fécondation
    Les femmes aussi ont du sperme qui se mélange au sperme de l'homme pour faire une réaction.
    Les femmes produisent des œufs, mais pas du tout comme les vrais œufs.
    (Et elles pondent aussi.... mais pas de vrais œufs…)
     
    Les différences
    Les seules différences entre l'homme et la femme sont les seins et le sexe.
    Et encore. Il existe des femmes qui n'ont pas de poitrine.
    Certaines femmes n'ont pas de seins. Le sein est un organe facultatif.
     
    Appareil génital masculin
    Le sexe de l’homme n’est pas un os, on le voit bien car il n’est pas toujours dur.
    Dans l'accouplement, le sexe de l'homme prend la forme d'une femme.
    La peau des bourses se tend et se détend en fonction de la chaleur. C'est pour ça qu'on a un tout petit sexe à la piscine.
    (Je me disais aussi)
     
    Spermatozoïdes
    Les spermatozoïdes sont des cellules armées de fouets.
    (Surtout chez les SM !!! mdr…)
     
    Embarras
    Les sécrétions sont une maladie des femmes qui mouillent trop.
    (Alors là, faut oser…)
    Chaque mois, les filles ont leurs mensurations.
    (Pour commander à La Redoute ?..... mais une seule fois par mois !!!)
    Les adolescents ont souvent des boutons d’haquenée
    (ha-que ... c’est gênant !!!)
     
    Préliminaires
    Si l'on veut obtenir une érection, il suffit que n'importe quel homme se frotte à n'importe quelle femme.
    Dans les films, on voit souvent les couples s’embrasser, mais ce n’est pas du tout indispensable pour le sexe.
    Chacun fait comme il veut…)
    Henri IV avait du succès avec les femmes, mais il évitait les préliminaires car il sentait l'ail.
    (????)
     
    Dans l'acte
    Au moment de l'acte sexuel, le sexe de l'homme se durcit sous l'effet de la chaleur. Les relations sexuelles ne produisent pas de pollution. Elles sont écologiques.
    (et l’érection, c’est du développement durable !!! mdr…)
    Après la relation sexuelle, le pénis revient au repos et le vagin aussi.
    Même les plantes éprouvent du plaisir au moment de se reproduire.
    (C’est vrai j’ai entendu mon ficus avoir un orgasme hier…)
     
    La fécondation
    La fécondation est la rencontre de l’ovule et du supermatozoïde
    (C’est celui avec un S sur le corps …)
    Pour faire un enfant à une femme, ce n'est pas la peine de recommencer sans arrêt. Il faut s'y prendre au bon moment.
    Si l'œuf ne se niche pas dans l'utérus, on dit que c'est une grossesse extraterrestre.
     
    Faire un enfant
    Si on n’a pas envie de se salir les mains avec le sexe, on peut faire des bébés-éprouvettes.
    (Ce n’est pas faux) 
    Si une femme fait l'amour avec plusieurs hommes en même temps, normalement elle ne fera pas plus d'enfants qu'avec un seul.
    (lol… oui bon, là ça illustre bien la Relativité !)
    Bien sûr, on ne peut pas avoir d'enfant simplement par un baiser, ni en se pelotant.
    (Heureusement sinon y aurait pas mal de parent ado…) 
    A notre époque, on peut faire un enfant avec le sexe de deux femmes.
    (je suis curieux de voir ça !!!)
    Quand on se reproduit en faisant exactement la même personne c'est le clownage.
    (mais ce n’est pas un numéro de cirque !!!)
     
    Des cas à part
    La queue du poisson n'a rien à voir avec la reproduction. Exemple : les sirènes.
    (ça va chercher loin là !!!) 
    Les hermaphrodites sont tantôt des hommes, tantôt des femmes.
    Comme ils veulent.
    Les faux jumeaux sont des jumeaux qui ne sont pas du même père.
    (là, faut faire une pause, j’ai du mal à suivre !) 
    Le père Fouettard est un vieux pédophile sadomaso.
    (ptdrrr< /strong> !!!... Rancune de la tendre enfance ???)
     
    Attention
    Il ne faut pas s'amuser avec son sexe sans vérifier s'il n'est pas contaminé.
    (ou piégé ??!...)
    Quand on s'embrasse avec la langue, il faudrait normalement mettre un préservatif.
    (oui mais on le met où ?!) 
     
    Un garçon ne doit pas se retenir trop longtemps de faire l'amour car le sperme peut faire éclater les bourses.
    (Ah non, pas ça !!!)
     
    Providentiel Viagra 
    Aujourd'hui, on n'a plus besoin de philtre d'amour, puisqu'il y a le Viagra.
    Le Viagra a la propriété de faire gonfler le sexe comme une levure.
    (j’y crois pas !!... Papa boulanger ???)
    Le Viagra peut faire mourir les hommes âgés car il les énerve trop.
    (c’est sûr?... ça énerve ???…)
    Le Viagra se présente comme un cachet bleu couleur schtroumpf.
    (c’est l’équivalent, chez les Schtroumpfs, de la potion magique ???)
    Quand on fait un enfant après avoir pris du Viagra, il n'y a heureusement aucune chance qu'il soit bleu.
    (Je suis rassurée)
    Il n'y a pas de Viagra pour les femmes car elles sont toujours prêtes.
    (Comme les Scouts, toujours prêts)
     
    Homosexualité
    Les lesbiennes se donnent rendez-vous sur des pelouses. C'est pour ça qu'on dit qu'elles aiment le gazon.
    (D’où l’expression … Ah, je comprends mieux !)
    Quand un homosexuel rencontre une lesbienne, ça ne leur fait absolument rien.
    Les homosexuels sont des gens comme les autres. À part ça, il n'y a pas de différence.
    (Je demande une autre pause)
    Les transsexuels commencent par travestir leur sexe.
    (apparemment logique)
     
    Accouchement
    Normalement l’accouchement d’une femme dure neuf mois.
    (La pauvre…)
    En cas de problème, la patiente doit accoucher sous péritonite.
    (mdr / span… 9 mois d’accouchement et la péritonite en plus, j’aimerais pas être à sa place)
    Quand l'enfant naît, il pousse un grand cri, comme Tarzan dans la jungle.
    (Et il se balance d’arbre en arbre avec son cordon !)
    Avorter le lendemain d'un accouchement n'est pas recommandé.
    (Oui car je pense que c’est un poil trop tard)
     
    Le bébé
    Le cordon ombilical sert au bébé à se cramponner.
    (On ne sait jamais)
    À la naissance, il faut couper le cordon lombrical.
    Il faut toujours de l'eau chaude pour dissoudre le cordon ombilical.
    À la naissance, la femme reconnaît son enfant grâce à l'instinct maternel.
    (Heureusement que ça existe)
    L'embryon est sensible à la musique et il est même capable de danser.

    > > > > >
    Stoooooop…. J’arrête….. trop c’est trop……….
    > > > > >

    > > > > >> >
     

    votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire

  • votre commentaire
  • .


    votre commentaire
  • .

    12347923_10208283529950943_7786926463696151871_n


    votre commentaire
  • .


    votre commentaire
  • .


    votre commentaire
  • .


    votre commentaire
  • .


    votre commentaire
  • .LES BIRDS 


    votre commentaire
  • .bienvenue chez le vétéran 


    votre commentaire
  •  

     

    Dans la région Nord-Pas-de-Calais, le héros des histoires drôles s'appelle en général Cafougnette. 

    C'est Jules Mousseron, poète et mineur à Denain, qui a créé ce personnage. 

     Après sa mort, en 1943, les gens de la région ont intégré le personnage de Cafougnette dans leur folklore.  
     
    Jules Mousseron 

    Prenez le temps de les lire, elles sont toutes excellentes !!!! 

     Ch'est Cafougnette qui suit le convoi d'un interremint. Un de ses camarate vient l’arjointe et li dit :
    Alors Cafougnette ! J'ai chu que t'femme, cha n'allot pas tros fort ! Commint qu'all'va ? 
    Et Cafougnette, montrant ch’corbillard :
     - bin comme té vos... Tout duch'mint ! 


    Ch'est Cafougnette y’est en train d’sculpter eune statue de Sainte-Barbe.
    Un de ses camarades  s'approche et l’regarde faire.
    - Ch'est du boulot, hein ?
    - Mais nan, innochint, ch'est du chêne ! 

     
     
    Ch'est Cafougnette qui rinte à s’baraque avec deux pneus de voiture. S’femme  li dit :
    - T'es pas malate ! A quo qu'cha sert d'rapporter des pneus à l'mason ! In n'a même pas d'carette !
     - Et alors ? Ti t'es mets bin un soutien-gorche ! 

     
     
    Ch'est Cafougnette qui est  victime d'un éboulemint au fond de la mine : y’est prisonnier d’un l’galerie avec un camarate.

     - Té connos in'ne prière, ti ?
    - Nan, j'n'in connos point ! 
     Cafougnette insiste :
    - T'allos pas à l'églisse pou t'communion ?
    - Nan !
    - Té n'vos pas qu'in va mourir ichi ! Faudrot faire quett'cosse ed'religieux, comme in faijo à l'églisse !
    - J'ai in'ne idée... in va faire in'ne quête ! 

     
     
    Ch'est  eunne institutrice qui est invoyée din eune école dins l’quelle chés jonnes y ont un langache patois prononché.
     L'institutrice ’comminche :
    - Bon, les enfants, vous allez me dire ce que vous avez eu comme cadeau de Noël.
     Un premier jonne lève s’main et y dit :
     - Mi, à Noël, j'ai eu in'ne poupée qui piche et qui cante.
     - On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi, à Noël, j'ai eu une poupée qui fait pipi et qui chante".
     Un autre jonne lève eus’main et y dit :
     - Mi, à Noël, j'ai eu in'ne carette qui fonche à toute barzingue
     - On ne dit pas cela comme ça, dit l'institutrice. On dit : "Moi, à Noël, j'ai eu une voiture qui roule à toute allure".
     Et là y’a tiot Cafougnette qui  lève s’main et qui dit:
     - bin Mi, à Noël, j'ai eu un vélo.
     - C'est très bien, dit l'institutrice, et un beau ?
     - Nan, in fer. 

     Ch'est ch’tiot Cafougnette qui discute avec un camarate din l’cour d’école.
     - T'as d'mindé quoi, ti, à ch'Père Noël ?
     - Mi, j'ai d'mindé un train électrique, et ti ?
    - Mi, j'ai d'mindé des tampax !
     - Quo qu'ch'est qu'cha ?
     - J'n'in sais rien ! Mais té vos avec cha, té peux faire du vélo, du bidet, de l'gym et pis nager à l'piscine !!! 


     Ch'est Cafougnette qui s’rind au commissariat et qui dit:
    - M’sieur l'commissaire, ch’cro qu’em'femme all' a disparu !
    - Depuis combien de temps ?
     - bin cha va bétôt faire un an !
     - Et c'est seulement maintenant que vous venez signaler sa disparition ?
     - Bin, j'osos pas l'croire !

    Ch'est l’femme à Cafougnette qui va chez l’médecin toutes les semaines.
     - Docteur, j'cros qu'min coeur i bat trop vite !
     Docteur, j'cros qu'mes boïaux i sont loïés !
     Docteur, j'cros que j'vas pas passer l'hiver !
    À chaque fo, ch’médecin y la rassure. Puis il ne vo pus pendant six mois.
     Un jour, elle arre vient din sin cabinet.
    - Ah ! ça fait longtemps que je ne vous avais pas vue !
    - J'n'ai pas pu v'nir ! J'ai été malate ! 
     
     

    À l'école, l'instituteur y deminde à tiot Cafougnette d'aller à ch’tableau pour corriger un problème :
    - Ton père achète 10 litres de vin à 1,50 le litre. Combien ça lui fait ?
     - Oh, avec min père, cha li fait 2 jours !

     


    votre commentaire
  • Zep et Parrain 


    votre commentaire
  • .


    votre commentaire
  • Un couple s'arrête devant un tableau exposé lors d'un vernissage sur lequel sont dessinés trois hommes très noirs, nus, assis dans un parc. 
    Deux ont le pénis noir et le troisième a le pénis rose. 
    Le couple regarde le tableau d'un air embarrassé. 
    L'artiste s'approche du couple : 
    - Puis-je vous aider ? Je suis l'auteur de ce tableau ! 
    - Nous aimons beaucoup votre peinture, mais nous ne comprenons pas pourquoi il représente trois Africains sur un banc. 
    En plus, celui du milieu a un pénis rose, alors que les deux autres ont le pénis noir ! 
    - Ce ne sont pas des Africains, ce sont des mineurs de fond, et celui du milieu est rentré déjeuner chez lui !


    votre commentaire
  • Quelques nouvelles de Cafougnette ...

    Cafougnette suit le convoi d’un enterrement. Un de ses amis vient le rejoindre et dit :
    - Alors Cafougnette ! J’ai chu que t’femme, cha n’allot pas tros fort ! Commint qu’all’va ? Et Cafougnette, montrant le corbillard :
    - Comme té vos... Tout duch’mint !

    Cafougnette est en train de sculpter une statue de Sainte-Barbe. Un de ses camarades s’approche et le regarde faire.
    - Ch’est du boulot, hein ?
    - Mais nan, innochint, ch’est du quêne !

    Cafougnette se rend au commissariat et déclare :
    - Monsieur l’commissaire, em’femme all’ a disparu !
    - Depuis combien de temps ?
    - Cha va bétôt faire un an !
    - Et c’est seulement maintenant que vous venez signaler sa disparition ?
    - Bin, j’osos pas l’croire !

    Madame Cafougnette va chez le médecin toutes les semaines.
    - Docteur, j’cros qu’min coeur i bat trop vite !
    - Docteur, j’cros qu’mes boïaux i sont loïés !
    - Docteur, j’cros que j’vas pas passer l’hiver ! À chaque fois, le médecin la rassure. Puis il ne la voit plus pendant six mois. Un jour, elle réapparaît dans son cabinet.
    - Ah ! Ch’a fait longtimps que je ne vous avais pas vue !
    - J’n’ai pas pu v’nir ! J’ai été malate !

    À l’école, l’instituteur demande au petit Cafougnette d’aller au tableau pour corriger un problème :
    - Ton père achète 10 litres de vin à 1,50 le litre. Combien ça lui fait ?
    - Oh, avec min père, cha li fait 2 jours !

    Cafougnette se rend au commissariat et déclare :
    - Monsieur l’commissaire, em’femme all’ a disparu !
    - Depuis combien de temps ?
    - Cha va bétôt faire un an !
    - Et c’est seulement maintenant que vous venez signaler sa disparition ?
    - Bin, j’osos pas l’croire !


    In savo bin ,qu’in éto intelligin...

    Un Marseillais, un Parisien et un Chti découvrent un génie. Le génie leur dit : "jetez n’importe quoi dans l’océan si je le retrouve vous mourrez. Si je ne le retrouve pas vous deviendrez l’homme le plus heureux du monde."

    Le Marseillais jette un cure-dent au large du Frioul, le génie le retrouve, le marseillais meurt.

    Le parisien jette un clou à la Pointe du Raz, le génie le retrouve, il meurt aussi.

    Le Chti (les plus intelligents du monde) jette quelque chose au large de Boulogne sur mer. Le génie cherche, cherche, cherche, recherche et recherche encore. A bout de force, le génie lui demande : "qu’as-tu jeté ?" Le Chti lui répond : "Hé Biloute, te peux toudis cacher , ch’éto un Efferalgan !!!"


    voici quelques autres phrases courantes de ch’Nord ... :

    Vous savez que vous êtes du Nord parce que :
    Vous avez au moins une fois déjà comblé un ptit creux à la chicorée à 6h du mat’
    Petit vous aviez des crayons de bois et non pas des crayons à papier
    Vous comprenez le mot babache (et tant pis pour les babaches autour qui ne comprennent pas)
    En voiture on vous dit ’remonte le carreau’, vous savez quoi faire !
    La ducasse n’est pas pour vous uniquement une bière
    Prononcer le t à la fin du mot vingt ne vous paraît pas bizarre
    Il ne pleut pas c’est qu’il fait beau !
    Vous savez ce qu’est de la cassonade
    Vous lavez par terre avec un racleau et une wassingue
    Vous dites ’mettre la porte contre’ et la plupart des gens comprennent
    Vous dites marcher à pied de chaussettes
    Vous ne prenez pas les baraques à frites pour des gens du voyage.
    Il drache... on sort couvert
    Vous ne confondez pas la voix du Nord avec une ligne de train
    Vous n’avez jamais prétexté une grève quelconque quand vous arrivez en retard au taf.
    La définition du mot froid vous semble vraiment différente dans le sud
    Vous regardez "A s’barraque" de Dany Boon sans les sous-titres
    Vos doigts sentent la moule le premier week-end de septembre
    La pluie ne vous empêche pas de sortir
    Les frites avec de la mayo et du vinaigre ça vous parait normal
    Dès le moindre rayon de soleil, vous squattez les terrasses (même en plein hiver).
    Vous dîtes "s’il vous plaît" en tendant la monnaie pour payer vos achats
    Pour vous, le gris est une couleur
    Vous savez prononcer Pot’je vlees (mais vous savez peut-être pas l’écrire)
    Vous trouvez le clapotis de la pluie romantique
    Vous savez que Rijsel et Lille ne font qu’une
    Une semaine sans patate c’est impossible !
    Pour vous, le carnaval à ne surtout pas manquer ce n’est ni Rio ni Nice mais celui de Dunkerque
    La phrase "je t’appelle et je te dirai quoi" n’est pas pour vous une bizarrerie mais un apport futur d’information
    Petite leçon de Ch’ti, pour ceux de ch’Nord et ceux d’ailleurs...
    A TOUS CHEUX QUI NE CONNAITRO PAS LE CH’TI : cha vaut l’peine eud s’y mette !

    BONUS 1 : Une histoire vraie arrivée à Saint Amand, dans le Nord (Oui, tout est possible dins ch’Nord) racontée par une copine prof :
    Une élève répond au joli prénom de Merline...
    Par curiosité, lors d’une réunion, la prof demande à la mère : ’ Merline, le féminin de Merlin ?’Et la mère de répondre :
    ’ Ben nan, Merline, comme Merline Monroe quoi !’

    BONUS 2 : Un copain médecin, nous en a raconté une du même type :
    Lors d’une auscultation à l’hosto, il rencontre une mère et son fils ’CLITISS’.
    Curieux aussi, il a demandé à la mère d’où venait ce prénom...
    Attention très fort ...
    Ben, Clitiss comme Clitiss Wood ! !!

    Che chré bédo d’garder tout sa rien k’pour ti...


    De Gérard LEROY

    Cafougnette est caporal : il s’occupe de l’orientation des jeunes soldats.
    - Quo qu’te fesot ti dins l’civil ?
    - J’étais interprète : je suis polyglotte.
    - Quo qu’ché qu’te toules ? Cha veut dire quoi cha ?
    - Eh bien ! Je posséde cinq langues !
    - D’accord ! T’iras t’occuper de ch’courrier ! Te colleras chés timbres !!

    Cafougnette bégaie quand il prononce la lettre B et il n’ose jamais commander une bière.
    - Patron ! Eune limonate !
    Cela dure jusqu’au jour où il se confie au patron.
    - Te n’sais nin prononceu les B et ché pour cha qu’te t’prives d’bière ? Mais qu’t’es biête ! T’n’as qu’à commindeu un d’mi !
    - Cha alors ! J’n’y avos jomais pinsé ! Mets-me un d’mi !
    - Ché parti ! Eune blonde ou bin eune brune ?
    - Euh...euh... eune limonate !

    Cafougnette a loué un bateau avec un ami : ils font une bonne pêche.
    Cafougnette demande à son camarade s’il n’a pas une craie.
    - Pourquoi qu’te veux eune craie ?
    - Pour faire eune crox au fond de ch’batieau pour eurpérer l’indrot l’prochaine fos qu’in vient à l’pèque.
    - Non, j’n’ai nin d’craie ! Et puis d’toutes façons, rin n’dit qu’in aura l’même batieau, l’prochaine fos !!!

    Au café, Cafougnette laisse toujours payer les consommations par des copains.
    - Armettez-nous 3 ricards !
    - Allez ! A nous les copains ! Et puis, y faut qu’je dépêche, m’fème elle m’atind ! A d’main mes camarates !
    Le lendemain, ses deux camarades commandent 2 verres.
    - Si t’in veux un, Cafougnette, commande le ti même !
    Alors, Cafougnette commande son verre et va le boire seul à une table.
    Quand son verre est vide, avec une paille, il fait semblant de pêcher dedans.
    - T’as vu, Cafougnette, quo qu’y fait ? Cha n’li réussit nin d’boire sin verre tout seu !
    - Mais quo que t’fabrique, Cafougnette ?
    - Bin, te l’vos bin ! J’pêque !
    - Te pêques dins un verre vide ?
    - Te l’vos bin !
    - Et, Quo qu’te prinds ?
    - Bé, si te me l’demandes, j’vas prinde un ricard, avec vous z’autes !

    C’est une institutrice qui est envoyée dans une école dans laquelle les enfants ont un langage patois prononcé.
    L’institutrice commence :
    - Bon, les enfants, vous allez me dire ce que vous avez eu comme cadeau de Noël.
    Un premier enfant lève la main et dit :
    - Mi, à Noël, j’ai eu eune poupée qui piche et qui cante
    - On ne dit pas cela comme ça, dit l’institutrice. On dit : "Moi , à Noël, j’ai eu une poupée qui fait pipi et qui chante".
    Un autre enfant lève la main et dit :
    - Mi, à Noël, j’ai eu eune carette qui fonce à toute berzing
    - On ne dit pas cela comme ça, dit l’institutrice. On dit : "Moi , à Noël, j’ai eu une voiture qui roule à toute allure".
    Le petit Cafougnette lève la main et dit :
    - Mi, à Noël, j’ai eu in vélo
    - C’est très bien, dit l’institutrice, et un beau ?
    - Nin, in fer

    Cafougnette rencontre un copain qui lui dit :
    - Hier, in rintrant à m’mageon, j’ai trouvé m’fème, dins l’lit, couquée avec un lumbago !
    Cafougnette lui répond :
    - Te sais, y n’faut pu s’étonneu d’rin ! Et à ch’t’heure y faut faire attintion avec chés étringers ! Mi m’belle-soeur, elle s’est bin fait séduire par sin méd’cin, ché suremint un Irlandais, vu qu’ch’est un nommé O’Pat.


    votre commentaire
  •  Oui ! Puisque vous n'êtes pas ou plus Prof' vous en doutiez ; c'est normal mais maintenant c'est prouvé : les Profs ont de l'humour ! Voici quelques appréciations expéditives :
     

    * "Ta copie vaut 13, mais je t'ai mis 12, pour ne pas te porter malheur."
      "Élève surtout utile l'hiver, pour chauffer la pièce de sa présence."
     *"Non, non, ce n'est pas une classe de rameurs. La preuve ? 
       On fait du sur- place."
     *"Élève violemment amnésique : oublie ses leçons, son matériel et surtout la raison de sa présence au lycée."
      "Il y a des jours où on est heureux sans savoir pourquoi. 
       Pour Mathilde, c'est pareil : on est heureux qu'elle soit en 1ère, mais sans savoir pourquoi."
     *"Même à l'oral, il fait des fautes d'orthographe !"
     * Conclusion d'un conseil de classe : "On dit souvent que l'Éducation Nationale manque de moyens.
      Ce n'est pas le cas dans cette classe, il n'y a que ça !"
     * "Rendons-lui justice : il arrive fréquemment en retard à mes cours, mais, du coup il est très en avance pour le cours suivant."
     * "Soyons positifs : il rend peut-être ses copies blanches, mais jamais en retard."
     * "Bien parti pour réussir à rater son année."
     * "Élève fantôme, qui manque totalement d'esprit."
     * "N'a jamais ses crayons, n'a jamais ses cahiers, n'a jamais ses livres, mais a des circonstances atténuantes : n'a jamais son cartable."
     * "Au conseil de classe, j'ai dit qu'il y avait beaucoup d'élèves en difficulté.
      Maintenant qu'on est entre nous, je traduis : vous êtes une bande de grosses feignasses !"
     * "Lundi, photo de classe. Surtout ne vous entraînez pas à sourire pendant le week-end, il faut qu'on vous reconnaisse !"
     * "C'est pour éviter d'être ébloui par mon cours que tu gardes tes lunettes de soleil ?"
     * "- M'sieur, ça a sonné.
     * - C'est ça, c'est ça. Jeanne d'Arc, au tableau !"
     * "Au fait, je voudrais m'excuser par avance d'un problème anatomique un peu handicapant : j'entends très bien de l'oreille droite et très très bien de l'oreille gauche. Le premier qui bavarde, je l'aligne."
     * "- M'sieur, les livres, aujourd'hui ça sert plus à rien avec Internet !
      - Alors les cerveaux non plus, avec la télé ?.. Taisez vous donc et reconnectez vous sur «lecoursduprof.fr »."
     * "A un couple fusionnel d'élèves de la même classe : 
      - Aimer, c'est peut-être regarder dans la même direction, mais pas sur la même copie. Merci."
     * "Le prof interroge une élève d'habitude très discrète et pousse un cri d'horreur :
      - Aaaaaaaaah !. (Stupéfaction de la classe) Elle a parlé, elle est vivante !
     * "Lequel de vous deux a copié sur l'autre ? 
      Je pourrais lancer une recherche d' ADN sur vos devoirs, mais on va gagner du temps : dénoncez-vous !"
     * "Il paraît qu'on n'utilise que 15% des ressources de notre cerveau.
      Vous avez le droit d'essayer déjà de vous rapprocher de ce niveau."

    votre commentaire